Je rejoins la blogo

Je me lance. J’ai besoin de parler de mon parcours.  Il n’est pourtant pas bien compliqué.

Chéri et moi nous aimons depuis le siècle dernier. Vivons ensemble depuis huit ans. Voulons notre famille depuis toujours mais y travaillons depuis cinq ans.

Notre entrée en PMA s’est faite rapidement en novembre 2013. Le coeur plein d’espoir. Par de réel problème pour Chéri. Pour moi, il y a la réserve ovarienne qui baisse mais ça devrait être simple.

Février 2014: IAC1. Prise de sang négative. Nous sommes déçus mais nous nous relançons tête première. Surprise, c’était un faux négatif. Je m’aperçois à 5 SA qu’il y a un petit quelque chose qui pousse en moi. Le bonheur sera de courte durée, l’oeuf se développe dans ma trompe gauche. Le métrothexate ne fonctionne pas, je suis opérée en urgence, je perds une trompe.

Juin 2014: IAC2. La stimulation est longue. Je suis crevée. Mais, oh surprise, le test sanguin est positif. Deux inséminations, deux grossesses. Cette fois, pas de bonheur mais de l’angoisse. Qui se termine par une fausse couche à 5 SA.  Le médecin est positif. Ca a marché deux fois de suite même avec une trompe en moins. Il faut réessayer. Mais prendre un peu de temps pour me reposer et perdre un peu de poids.

Octobre 2014: IAC3. 13 kg en moins, une stimulation plus rapide. Mais que des follicules à gauche. Prise de sang négative.

Novembre 2014: IAC4. La stimulation se passe bien. Il y a des beaux follicules à droite. Mais déception, la prise de sang est négative.

Décembre 2014: je fais le point avec mon médecin. On continue les inséminations mais on prépare la FIV.

Janvier 2015: IAC5. Stimulation nickel. Il y a un beau follicule à droite. On déclenche rapidement. Comme si c’était la première fois, nous y croyons. Mais encore un négatif!

Février 2015: aujourd’hui! Je viens de refaire le point avec mon médecin. C’est fini les inséminations. On lance la FIV. Et surprise, comme je suis en tout début de cycle, on la lance ce mois-ci. Je suis contente mais un peu apeurée.

Ca y et, nous fonçons. Une étape à la fois.

Parce que notre bébé à nous, nous voulons plus qu’y rêver!

Publicités