20 SA

J’écris ce titre et puis ça me semble incroyable. Il s’en est tellement passé des choses ces 20 dernières semaines…

Il y a eu ce voyage en Espagne et ce retour avec deux petits clandestins, après une préparation millimètrée.

Il y a eu cette attente interminable à chercher le moindre signe. Puis ces prises de sang qui ont ouvert la porte à l’espoir.

Ce petit coeur qui battait, suivi d’un petit être qui bougeait dans tous les sens.

Le premier rendez-vous, officiel.

Et petit à petit, ce petit bout grandit. Il commence à étirer mon ventre. Je me suis résignée, j’adore mes pantalons de maternité. C’est d’un confort…

Les petits coups de pieds qui me font craquer… Surtout si je suis en pleine réunion sérieuse. C’est un vrai bonheur que de le sentir.

20 SA… Je commence à me dire que peut être est-ce en train de m’arriver pour de vrai…

20 SA… Sans véritable symptômes sinon une grande fatigue qui est en train de passer d’ailleurs.

20 SA encore comme un rêve.

Pourvu que les prochaines 20 semaines soient aussi douces…

Publicités

Bref. J’ai un bidon!

Je m’en suis aperçue ce midi, en voulant passer entre deux poteaux. Ça a coincé au niveau du bide. 😂

Faut croire que même si je le « cache » encore sous des vêtements amples, petit bout prend de plus en plus de place!

J’ai un bidon qui sort et un jour, j’oserai le montrer!

La grossesse et la vie pro

Avant d’annoncer ma grossesse, je crois que je vivais dans le monde des Bisounours. J’annonce, tout le monde est ravi et je continue ma vie pro comme elle était lancée.

Et Ben non… D’abord, il y a le grand chef qui t’ignore depuis… Ben oui je vais l’abandonner pendant 6 mois, ça se paye!

Puis il y a les insinuations sur mon remplacement. On va mettre ton adjoint. Facile! Mais comment ce sera de reprendre ma place et de le remettre dans une case d’adjoint…?

Puis il y a ces dossiers qu’on t’enleve. Parce qu’on sait jamais, tu vas peut être partir plus tôt. Ton adjoint s’en occupera. Ben oui mais pour l’instant, je suis encore là. Et tout va bien et j’espère que ça va continuer et que je ne partirai pas demain…

Vous avez compris, je tombe de mon petit nuage pro. Pourtant je bosse dans une boîte qui dit favoriser l’égalité hommes femmes…

J’ose à peine imaginer les autres!

100 jours de toi

Il y a 100 jours, c’était l’estomac noué que nous nous présentions à la clinique pour connaître l’état des lieux de cette FIV DO.

À notre grand soulagement, nous avions des embryons. Assez pour en transférer tout de suite et en garder pour plus tard. Un luxe que nous n’avions pas connu!

Depuis cette belle journée, il y a un petit être qui pousse au creux de moi. D’abord quelques cellules, puis un petit bout avec un coeur qui bat. Un petit bout qui grandit à chaque fois que j’ai la chance de le voir. Et qui bouge beaucoup! Les 8 cellules d’il y a 100 jours sont devenues un fœtus qui commence à faire sortir mon ventre.

Et pourtant, j’ai encore du mal à y croire. Croire que je suis dans ce train que j’attendais depuis des années. Croire que j’y ai droit. J’ai voulu écrire que je serai maman mais c’est encore trop fragile pour moi. Tout le monde autour de moi est plein de joie. Je reste sur la réserve.

Pourtant, il est bien là mon petit bout de vie. Je l’aime infiniment.

J’espère tellement qu’ensemble nous nous rendrons à destination!

Il faut en profiter!

Ça y est, je me suis lancée et j’ai commencé à annoncer « mon état ». Les mots sortent bizarrement et je préfère les annonces en petit comité!

Dans la plupart des cas, j’annonce que j’attends un bébé. « Je suis enceinte », c’est trop irréel!

Je m’attendais à des réactions un peu mitigées. Mais pas du tout. Deux de mes collaboratrices ont littéralement sauté de joie. Une en pleurait! Ça aussi c’était irréel. J’avais l’impression de mentir (aka « j’arrête un bébé ») et en plus, la joie en face était immense!

Après avoir fait mes patrons et mes collaborateurs, je pense que je vais m’arrêter là! Je laisserai radio moquette faire le restant!

Alors, dans les commentaires que je reçois, il y en a un qui me laisse perplexe… On me dit qu’il faut que j’en profite! J’ai pas encore compris. C’est vrai que pour le moment, je ne sens rien, mes jeans me vont toujours et je n’ai pas trop signes. Donc, je ne vois pas de quoi je peux profiter!

Sauf d’une chose. Une immense chance que la vie semble enfin m’offrir. Celle de savoir qu’au creux de moi, il y a un petit être qui grandit. Chaque fois que j’ai la chance de le voir, j’ai l’impression qu’il est trop bien dans ce petit coin chauffé rien que pour lui et pour encore 6 mois. C’est plutôt à lui que j’ai envie de dire de profiter!

De toutes façons, une fois sorti de là, au bon moment, il y a tout un monde qui l’attend avec tout plein d’amour!

Je deviens celle que je craignais

Un jour de prise de sang pour le test de trisomie 21. Je suis au guichet pour l’enregistrement du laboratoire.

La gentille dame me demande quand est prévu l’accouchement. Elle me parle sans discrétion de l’envoi des résultats à ma gynéco.

À côté, une fille s’enregistre en même temps que moi. L’autre préposée lui explique que le dosage de l’AMH n’est pas pris en charge. C’est une PMette donc. Sauf s’il existe d’autres raisons de tester l’AMH.

Je voulais ramper. Je deviens une de celles que je craignais. Ça doit expliquer une partie de mon état d’esprit du moment…

En haut… Et la chute!

Difficile de décrire mon état d’esprit ces temps-ci. Je passe par des moments de bonheur et des moments de doutes. Est-ce vraiment en train de m’arriver? À moi, l’infertile?

Cet après-midi, j’étais bien installée dans ce que j’appelle mon petit coin de paradis. À comprendre un confortable canapé de jardin installé sur une terrasse à l’abris des regards et donnant sur une forêt.

Je revassais doucement à l’écho. Je repensais à ses petits pieds, ses oreilles, ses mains, ses mouvements. Je me disais que c’était vraiment un moment magique et que j’ai hâte de le revoir. Et d’entendre à nouveau son petit coeur.

Et une goutte de pluie vient mettre fin à ce doux moment. Je me dis que vaut mieux rentrer. Et ranger les coussins.

Rapidement je m’y mets. Je range les coussins dans la future chambre de ma bulle d’espoir. Et là, hop, je coince ma tong dans le cadre de fenêtre et je passe à deux doigts de faire un vol plané dans la pièce. J’ai réussi à me rattraper et à tomber sur le genou qui est un peu écorché.

J’ai beau me dire que ce n’était pas si violent au final. J’espère que le petit bout n’a rien senti. Pas de douleur au ventre (ni au genou )…

Croisons les doigts!

PS. Au final, pas de pluie au programme…

LA rencontre officielle

C’est fait. Chéri et moi avons maintenant un fœtus qui se porte très bien.

Si petit mais si beau. Il a tout ce qu’il lui faut, là où il le faut. Dans la mesure de ce qui est visible à 12 SA!

Inutile de dire que nous sommes sur notre petit nuage!

Chéri a dit qu’il venait de voir le plus beau film de sa vie!

Je peux maintenant souffler un peu et profiter du voyage. Même si au final, c’est l’arrivée à destination qui compte et je suis encore très loin…

*****

PS. Je commence à me sentir mal à l’aise d’écrire ici. Je suis désolée si mon message peut en blesser certaines. Que je vous comprends! Je vous embrasse très fort et vous souhaite à toutes de monter à bord!

Radio-Moquette

Mis à part les jours qui passent, je n’ai pas grand chose à raconter. L’écho arrive à grands pas et je commence à me demander si je vais l’annoncer à mes collègues. Il me semble que tout ça est tellement fragile que seules les personnes proches peuvent être au courant. Les autres, ça ne les regarde pas.

Ou bien c’est la peur de casser cette coquille et de m’exposer.

Je ne sais pas.

Toujours est-il qu’hier, une collègue bienveillante, une rare dans le « secret », m’a gentiment avertie que ça jasait dans les cafettes. La raison? Je n’ai pas mangé le carpaccio de saumon l’autre jour. Et je serais « bizarre » en ce moment.

Ma collègue était outrée. Elle me disait que seuls (les mecs aussi) des C1 pouvaient se permettre de jaser sur un sujet aussi délicat.

J’hésite entre un fou rire et laisser tomber! Dans ma boîte, la machine à rumeurs est toujours plus efficace que la comm officielle… Mais j’avoue que je trouve la rumeur trop rapide cette fois…