Encore un trimestre…

Ou déjà deux trimestres de passés. C’est juste incroyable. Je ne réalise pas encore. Je crois que je ne m’autorise pas à y croire. Dans trois mois, elle sera là. J’espère! (La phrase que je dois mettre parce que j’ai peur que de me projeter m’amène la poisse)

Avec le temps qui avance, j’ai aussi avancé dans la préparation. J’ai trouvé une sage femme pour faire les cours de préparation à la naissance. Elle ne fait que des cours individuels. C’est top… je ne me sens pas bien en groupe de PB. Je vais commencer bientôt les séances. J’espère que ça aidera ma projection!

J’ai aussi eu droit au fameux HGPO, le test du diabète gestationnel. J’avais lu toutes sortes d’horreur dessus. Au final, ça va. Le liquide n’était pas terrible, certes, mais de là à en faire un drame… Et pis merde, si je fais ce test, c’est que j’ai la chance d’être au sixième mois de grossesse. Donc j’avale et j’attends! Le côté le plus compliqué a été d’attendre avec 3 autres femmes enceintes. Et de discuter bébé. J’ai besoin d’une thérapie pour sortir de ma bulle, je crois que j’ai un grave problème!

Au final, les nouvelles sont bonnes. Pas de diabète. Et tout le reste est bon.

Je plonge donc maintenant dans le dernier trimestre de cette grossesse qui me semble si irréelle. Encore trois mois où il faut que tout continue. Encore trois mois où si tout continue comme c’est parti, je risque de réaliser mon plus grand rêve.

Pourvu que ça continue!

🍀🍀🍀🍀🍀

Publicités

Des problèmes de riches… (Grossesse)

Ma grossesse avance. Je n’y crois pas encore totalement mais j’ai fini par comprendre que ce sentiment me suivrait jusqu’au bout. Ma puce bouge beaucoup certains jours et c’est un tel bonheur! J’en suis incapable de travailler 🙂 je dois mettre mon attention sur les coups, galipettes et autres prouesses de cette vie qui pousse en moi!

Plus la grossesse avance, moins il ne reste de temps avant l’arrivée tant désirée de notre petite. Et commencent à se poser des problèmes de riches. Des questions auxquelles nous devons réfléchir, trouver des réponses et faire les bons choix! Des questions que je suis trop heureuse de revoir répondre… Comme par exemple…

– Quelle poussette choisir? Alors là, je m’ouvre à un monde totalement inconnu. Avec des noms improbables! On a déjà choisi le type compacte qui entrera dans notre mini coffre de voiture. Reste à choisir laquelle… Nacelle, cosy, hamac, … Avons nous besoin de tout ça pour que notre puce soit bien?

– Couches lavables ou jetables? J’y aille réfléchi. L’avantage d’être là dernière à avoir un bébé, c’est que plein de gens te proposent plein de choses! Et une amie est prête à me filer son kit de couches lavables… Mais moi, suis-je prête à ce travail? Après discussions avec ma mère, je crois qu’on va rester sur les couches jetables. Quand j’aurai repris le travail, je préfère avoir du temps pour m’occuper de ma fille, plutôt que de laver ses couches…

– Quels meubles pour sa chambre? Et la déco? Là, pas encore tranché. Je voudrai le faire vite. J’ai trop hâte de laver ses petits vêtements et de ranger sa chambre…

Je pourrais continuer ma liste de bonheurs de riches. Pour moi, ce ne sont pas des problèmes mais plutôt un grand plaisir de me poser toutes ces questions…

Je pense aussi beaucoup à ce temps où j’étais mal dans ma peau, dans ma vie. A attendre sur ce maudit quai. Je pense à toutes celles qui se battent encore pour l’avoir ce billet de train. Ce qui vous attend une fois dans le train est si merveilleux, incroyable. Gardez votre objectif en tête et je vous admire tellement. Vous êtes fortes!😘

Je suis une grande angoissée…

Je (re) commençais à lâcher prise, à profiter de ma grossesse et de ma puce qui me donne des coups de plus en plus.

Mais j’ai eu une bonne idée… Lire en détails le compte rendu de l’écho morpho.

Ma puce est un petit gabarit. Son poids estimé est au 26 EME percentile. J’étais déjà surprise, au premier trimestre, elle était pile sur les 50%. Ensuite, je regarde en détails. Elle a un périmètre abdominal moyen (50 EME) et un petit fémur (17 EME). Tout le reste est autour de 22-23. Je commence à psychotter. Et si elle était atteinte de nanisme. Je n’ai pas de réponse à ce jour.

J’essaie de me rassurer sur les conclusions de l’écho: tout va bien et la croissance est satisfaisante. A bien y penser, c’est pas tant le fémur qui tranche mais le périmètre abdominal. Est-ce que ça peut être une question d’angle de mesure?

J’ai aussi fait l’erreur d’aller sur internet. Ce que j’ai vu aurait dû me rassurer, elle est « dans les normes ». Mais j’ai peur…

J’espère tant qu’elle aille bien. Qu’elle grandisse bien et de la voir en pleine santé dans quelques mois.

Je sais, je suis une angoissée.

Mais je l’aime déjà tellement cette petite puce!

Ah les vacances!

Y a un moment que je ne suis pas revenue et pour cause, nous étions partis en vacances et nous ne captions pas vraiment la 4g. La coupure a fait du bien! Et le grand air, loin de la canicule aussi

Mais ça a été des vacances bizarres. À deux mais pas tout à fait. Mon chéri s’est rapproché de mon ventre et on a beaucoup parlé du bébé. Je regardais les familles comme pour me familiariser avec ce qui va arriver. J’avais l’impression qu’il manquait quelque chose dans nos vacances. Pas cette douleur poignante mais le sentiment d’être partis en vacances trop tôt…

Bref. Pas de mauvaises vacances. Juste un sentiment d’être entre deux eaux!

Et le retour en canicule se passe bien! Il fait chaud mais on a investi dans une petite piscine. Quel bonheur!

On a eu la deuxième rencontre avec notre trésor. Alors…

Et bien, il semble que nous attendons une petite princesse! Nous sommes ravis! Un petit prince nous aurait tout autant comblé! En fait, le bonheur vient du fait que tout va bien et que l’aventure continue…

Je réalise à peine la chance que j’ai d’être enfin dans ce fameux train après avoir tellement patienté et pleuré sur le quai. Je pense à vous toutes qui attendez le train. Vous êtes des battantes, sachez le!

20 SA

J’écris ce titre et puis ça me semble incroyable. Il s’en est tellement passé des choses ces 20 dernières semaines…

Il y a eu ce voyage en Espagne et ce retour avec deux petits clandestins, après une préparation millimètrée.

Il y a eu cette attente interminable à chercher le moindre signe. Puis ces prises de sang qui ont ouvert la porte à l’espoir.

Ce petit coeur qui battait, suivi d’un petit être qui bougeait dans tous les sens.

Le premier rendez-vous, officiel.

Et petit à petit, ce petit bout grandit. Il commence à étirer mon ventre. Je me suis résignée, j’adore mes pantalons de maternité. C’est d’un confort…

Les petits coups de pieds qui me font craquer… Surtout si je suis en pleine réunion sérieuse. C’est un vrai bonheur que de le sentir.

20 SA… Je commence à me dire que peut être est-ce en train de m’arriver pour de vrai…

20 SA… Sans véritable symptômes sinon une grande fatigue qui est en train de passer d’ailleurs.

20 SA encore comme un rêve.

Pourvu que les prochaines 20 semaines soient aussi douces…

Bref. J’ai un bidon!

Je m’en suis aperçue ce midi, en voulant passer entre deux poteaux. Ça a coincé au niveau du bide. 😂

Faut croire que même si je le « cache » encore sous des vêtements amples, petit bout prend de plus en plus de place!

J’ai un bidon qui sort et un jour, j’oserai le montrer!

La grossesse et la vie pro

Avant d’annoncer ma grossesse, je crois que je vivais dans le monde des Bisounours. J’annonce, tout le monde est ravi et je continue ma vie pro comme elle était lancée.

Et Ben non… D’abord, il y a le grand chef qui t’ignore depuis… Ben oui je vais l’abandonner pendant 6 mois, ça se paye!

Puis il y a les insinuations sur mon remplacement. On va mettre ton adjoint. Facile! Mais comment ce sera de reprendre ma place et de le remettre dans une case d’adjoint…?

Puis il y a ces dossiers qu’on t’enleve. Parce qu’on sait jamais, tu vas peut être partir plus tôt. Ton adjoint s’en occupera. Ben oui mais pour l’instant, je suis encore là. Et tout va bien et j’espère que ça va continuer et que je ne partirai pas demain…

Vous avez compris, je tombe de mon petit nuage pro. Pourtant je bosse dans une boîte qui dit favoriser l’égalité hommes femmes…

J’ose à peine imaginer les autres!

100 jours de toi

Il y a 100 jours, c’était l’estomac noué que nous nous présentions à la clinique pour connaître l’état des lieux de cette FIV DO.

À notre grand soulagement, nous avions des embryons. Assez pour en transférer tout de suite et en garder pour plus tard. Un luxe que nous n’avions pas connu!

Depuis cette belle journée, il y a un petit être qui pousse au creux de moi. D’abord quelques cellules, puis un petit bout avec un coeur qui bat. Un petit bout qui grandit à chaque fois que j’ai la chance de le voir. Et qui bouge beaucoup! Les 8 cellules d’il y a 100 jours sont devenues un fœtus qui commence à faire sortir mon ventre.

Et pourtant, j’ai encore du mal à y croire. Croire que je suis dans ce train que j’attendais depuis des années. Croire que j’y ai droit. J’ai voulu écrire que je serai maman mais c’est encore trop fragile pour moi. Tout le monde autour de moi est plein de joie. Je reste sur la réserve.

Pourtant, il est bien là mon petit bout de vie. Je l’aime infiniment.

J’espère tellement qu’ensemble nous nous rendrons à destination!

Il faut en profiter!

Ça y est, je me suis lancée et j’ai commencé à annoncer « mon état ». Les mots sortent bizarrement et je préfère les annonces en petit comité!

Dans la plupart des cas, j’annonce que j’attends un bébé. « Je suis enceinte », c’est trop irréel!

Je m’attendais à des réactions un peu mitigées. Mais pas du tout. Deux de mes collaboratrices ont littéralement sauté de joie. Une en pleurait! Ça aussi c’était irréel. J’avais l’impression de mentir (aka « j’arrête un bébé ») et en plus, la joie en face était immense!

Après avoir fait mes patrons et mes collaborateurs, je pense que je vais m’arrêter là! Je laisserai radio moquette faire le restant!

Alors, dans les commentaires que je reçois, il y en a un qui me laisse perplexe… On me dit qu’il faut que j’en profite! J’ai pas encore compris. C’est vrai que pour le moment, je ne sens rien, mes jeans me vont toujours et je n’ai pas trop signes. Donc, je ne vois pas de quoi je peux profiter!

Sauf d’une chose. Une immense chance que la vie semble enfin m’offrir. Celle de savoir qu’au creux de moi, il y a un petit être qui grandit. Chaque fois que j’ai la chance de le voir, j’ai l’impression qu’il est trop bien dans ce petit coin chauffé rien que pour lui et pour encore 6 mois. C’est plutôt à lui que j’ai envie de dire de profiter!

De toutes façons, une fois sorti de là, au bon moment, il y a tout un monde qui l’attend avec tout plein d’amour!